2011-09-19T07:00:00+02:00

Défi n°64 " bleu "

Publié par Alba

 

 

Pour la COMMUNAUTE CROQUEURS DE MOTS

 

 

 
le-defi.jpg 
 

 

 

En 300 signes maximum, et sans écrire le mot bleu dans aucune langue, faites nous voir la vie en bleu.


 

Défi lancé par Moog

 


 

 

Quand le schtroumpf Bricoleur était un débutant

 

En cotte de travail il martelait trop fort
Se couvrant d' hématomes sur presque tout le corps.

 

Un steak à peine grillé faisait son déjeûner
suivi d'un fort fromage à pâte persillée

 

Ah !  seul un noble sang pouvait en faire autant !

 

 


 

 

Le plus difficile, dans cette histoire a été de se limiter à 300 caractères...

J'étais pourtant assez contente de mon poème du départ, qui en comptait + de 1500 !

Donc je vous le mets dessous, faut pô gâcher !

 

Comme d'habitude, je suis curieuse et impatiente de voir ce que les autres ont écrit sur le même thème, et je m'en vais donc faire le tour de la communauté !

 

A tout de suite !!!

 

 

 

 

Au pays des ptits schtroumpfs, il y a bien longtemps
car ce pays existe depuis la nuit des temps...

Farfadets et lutins, à petits poings fermés
dormaient dans leurs maisons, mais allaient s'éveiller.
Lune s'était couchée, et Soleil s'attardait
Les étoiles aussi de sommeil pâlissaient...

C'était l'heure précise où perlait la rosée
Dans la lumière naissante d'une belle journée d'été.
Le ciel, immaculé semblait étinceler
la vie dans la forêt peu à peu revenait


"Schtroumpf Bricoleur ! Schtroumpf Bricoleur ! Schtroumpf Bricoleur !"
A sa porte des cris éveillèrent le dormeur.


"Mille salsepareilles !" pensa-t'il aussitôt
Mais c'est mon apprenti ! Que veut-il ce nigaud ?
Se levant prestement il râlait en lui-même
Cette nouvelle recrue s'attirait les problèmes !

S'était-il de nouveau causé un hématome
en frappant du marteau de toute sa force de gnôme ?
Car il faut bien le dire, en tout état de cause
ce novice était bien champion des ecchymoses !

En cotte de travail l'apprenti affolé
attendait son patron sur le seuil du bolet.

J'ai passé toute la nuit la chandelle allumée
A clouer et visser au fond de l'atelier
mais au petit matin j'ai cru mourir de peur
quand tous les autres schtroumpfs ronflaient comme des sonneurs !

J'ai vu, par la fenêtre une ombre se glisser
et entrer sans un bruit chez le schtroumpf pâtissier
ho la la j'ai si peur qu'il se fasse dévorer
à peine saisi pshh pshh juste le dessus grillé !

"Quelle imagination !" dit alors le patron
ça fume dans ta tête, ô mon pauvre garçon !

Va vite te coucher tu dois être épuisé
d'avoir tant travaillé ! Ou voudrais-tu manger ?
J'ai gardé du fromage à pâte persillée
tu devrais apprécier, tout schtroumphet que tu es !


Voir les commentaires

commentaires

Nath 20/09/2011 14:00



L'excercice n'est pas évident mais tu y es arrivé avec brio, bravooo, c'est pas facile de réduire un texte !!!!! j'en sais quelque chose, moi qui aime écrire les détails, hihihi... Pour répondre
à ta question je suis dans le Val d'Oise tout proche de cergy... Bisous Alba et à bientôt !



Littorine 20/09/2011 12:21



tu as stroumpfé ton ciel ? ben alors ! çà valait la peine car tu as mis du bleu en mots sans y mettre le mot . Bravo



Alba 20/09/2011 12:26



meuuuuuuh non je ne l'ai pas schtroumpfé ! Je schtroumpfais le schtroumpfer en même schtroumpf que la carte schtroumpféo aujourd'hui, pour ne pas schtroumpfer un 2ème schtroumpf le Lundi !


Tu schtroumpfends ?


Schtroumpfous



Sylvie 20/09/2011 08:55



bien vu  et bien écrit, voici un défi bien relevé



ADAMANTE 19/09/2011 23:03



Eh bien, la limitation faisait perdre une histoire, que dis-je, une fable bien sthtroumphée.



Mireille 19/09/2011 21:29



Superbe idée que de chanter les Stroumpfs ! J'aime beaucoup ton long poème et tu as dû en baver pour le réduire. Mais le résultat est percutant, bravo ! Bises. Mireille



Alice 19/09/2011 20:52



J'adore les aventures de tes schtroumpf et leur gourmandise, la 2ème histoire est splendide, à déguster toute crue ! amitiés



Jeanne Fadosi 19/09/2011 19:56



merci de nous avoir fait profiter de la version longue. J'aime beaucoup les strumpfs et tu en as mis un en scène de bien belle façon. Ton résumé de 300 signes est truculent en lui-même : une
prouesse car ce n'est pas facile de dire en peu de mots.


Belle fin de soirée



Tricôtine 19/09/2011 19:37



Euh je crois bien avoir zappé les 300 signes !!! tes deux poèmes sont parfaits, mais je préfère le plus long il a une autre sonorité plus saphir dirai-je !! Merci Alba les schtroumpfs sont
bleutés sans salsepareils !!



ABC 19/09/2011 18:52



tu aurais eu effectivement tort de ne pas le publier !!! Bravo, je souris encore



Marylou 19/09/2011 17:47



c'est très bien...les deux textes sont adorables...ça me rappelle l'époque où je câlinais mes neveux avec une peluche d'un schtroumpf : l'aîné avait 12 ans el le plus jeune quelques
mois...maintenant ce sont des hommes ... l'aîné est père à son tour...tu devrais imprimer tes textes...



Jean-Pierre 19/09/2011 15:10



Je ne suis pas stroumpf , mais je suis bleu d'admiration à la lecture des textes du vrai cordon bleu que tu es !



Hauteclaire 19/09/2011 14:34



Bonjour Alba,


j'adore ! les schtroupfs ainsi décrits sont plus bleus que jamais !


Je suis de ton avis, se limiter à 300 signes n'était pas commode et j'ai dû aussi faire des coupes ! et en lisant les blogs, je vois que bien peu ont suivi cette consigne


Merci pour ce moment, et plein de schtroumpfs bleus (bisous)






Nounedeb 19/09/2011 13:43


Bravo, stroumpf Alba!


zazounette67 19/09/2011 13:30



pas mal , je ne sais pas si j'aurais pu en faire autant !


Belle journée à toi !


Bises



vivi 19/09/2011 10:42



Haha ! Tu as drôlement dû le réduire ton texte, pour répondre aux contraintes imposées. J'aime les deux !



Elo 19/09/2011 10:40



2 belles shtroumphistoires ! Je me suis régalée ! Un plaisir aussi de passer découvrir ton univers à l'occasion de ce défi ! bisous



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog - Légèrement modifié par Alba