2011-05-16T07:00:00+02:00

Défi n°55 " Panne d'électricité.... "

Publié par Alba

le-defi.jpgPour la COMMUNAUTE CROQUEURS DE MOTS

 

 

Vous êtes plongé(e)

dans l'obscurité la plus complète

A vos plumes, A vos néons 

Ayez bon pied, bon oeil...

  Ecrivez.... à tâtons ...

 

défi lancé par Tricôtine

 

«-Alba !
-Alba !
-Alba, tes yeux !
-Allez, Alba ! Il faut que tu fermes les yeux !
-Alba...»

La voix paraît lointaine, comme à travers du coton. Elle continue patiemment ses appels et petit à petit , à force d'à force, traverse les limbes. Elle s'approche et s'insinue finalement à l'orée de la conscience.

«-Alba !»

Là, j'ai entendu !
Je me redresse hébétée.

«-Ququ qui m'appelle ?»

Il fait noir comme aux confins de la galaxie et j'ai l'esprit ankylosé de quelqu'un qui n'a pas assez dormi.
Un temps.
Je frotte. J'écarquille. Ne vois rien. ...

Re-frotte. Re-écarquille. Toujours rien.

C'est tout noir de chez tout noir, comme au fond d'une cave par une nuit profonde sans étoile et sans lune, "on" aurait éteint le réverbère dans la rue et "on" aurait tout calfeutré avec un rideau noir, et recouvert de plastique noir bien épais, celui des fraises.
Qui ?


C'est un noir pesant, étouffant. Maléfique !
Un noir de vide sidéral...rempli de dangers !        pffff

Temps de réflexion... voyons, où suis-je ?

Pas chez moi en tout cas ! Chez moi je connais tout par cœur,  ma fenêtre est sous les étoiles et quand je me réveille la nuit, je n'ai pas peur, je sais toujours où je suis...

Bon je suis où, alors ? Aucun repère !
La voix qui m'appelait s'est tue.

«-Alba !»

Là c'est moi qui l'ai dit. Je voulais savoir si la pièce me renverrait de l'écho, entendre un nom connu par une voix connue... ma voix... Effort inutile: il n'y a pas d'écho. D'ailleurs ... je ne me suis même pas entendue !

On ne voit rien, on n'entend rien.
Rien de rien. Il n'y a personne.

Enfin si, il y a moi ...
Assise sur le lit, en chemise de nuit, réveillée bien trop vite et pas très rassurée.
Tous les sens aux aguets...

Sur le lit ? Quel lit ?
Pas le mien qui est doux, qui est frais et qui sent la pomme, le parfum de mon homme et le mien, mélange de sommeil et d'amour.


Ce lit-là ne sent rien.
D'ailleurs je ne sens rien. Pas d'odeur d'oreiller, d'effluves d'un homme, pas de  parfum de pomme, pas de fleurs près de moi...

Palpation : lorsqu'aucun autre sens ne répond, il faut s'en remettre au toucher ou au goût ! Le goût sera probablement ma prochaine expérience, si celle-ci échoue encore...

Mais non, ça va: j'ai conscience de mes fesses,  et dessous c'est mou et ferme à la fois, je m'enfonce un peu, et ma main peut sentir le tissu... oui, on dirait un lit.

Ouf !

Ouf ! quoi ?         Ouf ! Je sens ?         ou       Ouf ! C'est un lit ?

Non parce que je ne vois pas en quoi le fait de se retrouver dans un lit inconnu serait plus rassurant que de se retrouver sur une meule de foin inconnue ! Le fait de supposer être dans une chambre, peut-être? Une chambre avec des murs, une porte, un toit, de l'électricité ?

D'ailleurs suis-je dans une chambre ? Une chambre noire ? On va me développer ? Hi hi hi même dans les situations critiques je ne perds jamais mon sens de l'humour ! Je souris dans le noir, mais je souris jaune....

Ya vraiment pas de quoi se poiler, hein ?
Ça commence à m'agacer cette histoire !

Bon ça me fait au moins un sens qui fonctionne...
Je vérifierais bien le dernier... mais j'hésite à goûter quoi que ce soit que je ne voie pas ! De toutes façons il n'y a rien !

Enfin... je crois ... !

Je commence à têter mon pouce. Il est bon !

Il est bon comme le bon pain, comme de l'eau fraiche, comme une chose bonne!

Voyons... où étais-je hier soir ?
Et avec qui ?   Mais rien ne vient...


Avant, alors ?

Toujours rien... c'est le trou noir ! Le vrai ! Celui qui avale tout !!!

 

Panique.

Allons allons, calme-toi... tu n'as pas tout oublié : tu sais que tu es Alba, et que tu n'es pas chez toi !
Ah oui, c'est vrai. C'est peu, mais c'est déjà quelque chose !


Je ne suis pas d'ici ! Je dois rentrer chez moi !
J'ai peur de me lever...
Qu'y a-t'il de sournoisement silencieux tapi sous ce lit ? Et dans tous les recoins ? Y a-t'il des recoins ?

La main sur la poitrine -tchoum toc tchoum toc- je n'entends pas mais je ressens -tchoum toc tchoum toc- ça rassure... un peu.


Alors, qu'est-ce que je fais, moi maintenant ?  J'ai dû rêver la voix, ... si je me rendormais ?
Demain il fera jour et tout s'expliquera comme par magie. Tout sera comme avant, et je rirai de ma frayeur !

Oui, c'est ça, je vais fermer les yeux et attendre demain, et  tout rentrera dans l'ordre...

Je m'allonge... ferme les yeux... et "avant" me revient d'un seul coup !

Je vois !
Des couleurs ! Des gens ! Des lieux !
Des bras qui se tendent vers moi et j'entends maman chantonner... et je pleure doucement... Maman ! Tu es revenue... je sens ton parfum ! Viens me faire un câlin...Maman !

Hélas, j'ai ouvert les yeux et tout a disparu
Ça fait un drôle d'effet ... Le noir me ré-enveloppe. Absorbe tout, jusqu'aux souvenirs.


Je les referme. Je préfère. J'aime pas le noir !
Pour les ouvrir aussitôt: maintenant, je n'ai plus trop sommeil... il faut que je me lève.

«-J'aime pas le noir, j'ai peur ! » couiné-je encore sans entendre aucun son.
A quoi bon, eh ? Ridicule. Parfaitement,  ridicule.

Bon allez, ça suffit les lamentations et les tergiversations ! Tu vas te lever, tu vas tâtonner le long des murs jusqu'à l'interrupteur et cesser tes enfantillages !

Il en faut du courage pour se lever ...
Je ne sais pas si vous vous êtes déjà retrouvés dans un endroit inconnu privé de tout repère sensoriel, mais moi pas ! C'est une grande première ! Et j'aime moyennement ça... l'impression d'être enfermée dans un caisson !

 

Tiens je ne sais pas ce qui me fait le plus peur, d'avoir perdu mes sens ou de m'être perdue ?
Et si les deux étaient liés ?...

Allez, zou !
On y va !

Assise.
Une jambe par dessus le ....        ???           Il n'y a pas de rebord à ce lit !!!
Allez Alba, arrête tes bêtises, ce doit-être un grand lit et tu es au milieu, c'est tout !

A quatre pattes.
Avance doucement, à tâtons. Ne va pas tomber en plus, hein ? T'serais pas foutue de remonter !
Une main, un genou, l'autre main, l'autre genou, l'autre m...   Il est sacrément grand, ce lit !

On continue, encore quelques pas.

Le temps me dure...
Combien ai-je fait de pas, à genoux sur ce lit sans toucher l'un ou l'autre bord ?

Ai-je au moins bougé ? Aucun moyen de le vérifier...  

C'est un cauchemar !!!    Je me pince et aïe !      Evidemment pauvre pomme. !!!
Gnarf gnarf gnarf... celui qui te torture par plaisir doit être content, tu lui donnes du spectacle !

Retour position horizontale. Ça aide à réfléchir. Analyse épouvantée de la situation:

Je suis éveillée.
Je suis vivante.

Les yeux ouverts:
Noir.
Silence.
Je suis perdue.
N'existe que ce que je touche, ou ce qui me touche physiquement, soit presque rien: les abords immédiats de ma petite enveloppe charnelle.

Les yeux fermés:
Reprennent vie la lumière, les couleurs, la beauté, la musique.
Je revois l'horizon.
J'entends, je sens, je vis.
Existent tous ceux que j'aime.


C'est le monde à l'envers !
Je suis à l'envers, je vis à l'envers !

 

Terreur.

 

Fouille ta tête, cherche un moyen, il faut sortir de là il faut sortir de ça !

Fouille, fouille... ferme les yeux !

Et  ressurgit des tréfonds du passé cette image avec sa légende, collée sur mon petit cahier de lycéenne:

 

 

http://27.media.tumblr.com/tumblr_lkx8piUFc01qzr04eo1_250.jpg

Si vous voulez que vos rêves deviennent réalité,
la première chose à faire c'est de vous réveiller.




à l'envers, il faut la lire à l'envers :

Si je veux que la réalité ne soit pas un mauvais rêve, je dois fermer les yeux !
fermer les yeux.... fermer les yeux... fermer les yeux... fermer...



 

http://nsm05.casimages.com/img/2011/05/13//110513064634846758151471.jpg

Voir les commentaires

commentaires

Eglantine-Lilas 22/05/2011 17:48



c'est mené de main de maitre ! ouf j'ai eu peur heureusement que la lumière est revenue


bisous



Alba 23/05/2011 19:30



oui, c'est l'avantage des cauchemars, on finit toujours par se réveiller, heureusement !


le prochain défi nous promet de jolies frayeurs aussi



Jeanne Fadosi 19/05/2011 18:18



j'ai beaucoup aimé ce texte sur l'étrange de l'inconnu ... à relire sûrement car il amène plein de réflexions ...



Alba 23/05/2011 19:16



c'est une torture...



vivi 17/05/2011 16:46



Elle existait déjà il y a trois ans. http://education.futuroscope.com/visite-parc/attractions/yeux-grands-fermes.php



Alba 17/05/2011 18:16



ah !


si j'avais eu ce lien avant de faire le défi, j'aurais écrit tout autre chose !!!


J'en conclus que ça fait plus de 3 ans que je ne suis pas allée au Futuroscope...



Tricôtine 16/05/2011 21:38



un texte plein d'images, d'odeurs, de palpations et de palpitations , c'est doux, on n'éprouve pas la moindre angoisse et ton humour est un régal !! wake up ou pas , tu  m'as fait rêver dans
l'obscurité merci Alba .. rendors toi pour mieux vivre au petit matin ! bonne soirée croqueuse !



Alba 17/05/2011 15:36



Merci ô Tricôtine


j'avais envie de me remettre à écrire depuis longtemps, et j'ai eu du mal à me réinsérer dans le rythme de la communauté.


Chouette idée de thème, mais qui m'a bien angoissée devant ma page blanche !


Pfff c'est presque le meilleur, hein ?


Merci de ta visite, bisou



Lilie-Norlane 16/05/2011 21:13



Belle étrangeté !



Alba 17/05/2011 15:36



ou bizarrerie ? j'y suis abonnée



vivi 16/05/2011 20:42



Quelle histoire, elle fait un peu peur ? As-tu déjà participé à l'attraction "Les Yeux Grands Fermés" du Futuroscope ou comment tu te mets dans la peau d'une personne aveugle. Très très
impressionnant.



Alba 17/05/2011 15:40



oh c'est bizarre: en écrivant je pensais à ce titre en anglais "Eyes Wide Shut"; j'ai toujours beaucoup aimé cette expression (mieux qu'en français) mais le film n'a rien à voir avec mon récit...
Je ne connaissais pas cette attraction, elle est récente ?



Marylou 16/05/2011 19:30



ben dis donc quelle aventure...sacrée croqueuse de mots...tu devrais participer aux concours d'écritures qui foisonnent sur le Net...



Alba 17/05/2011 15:42



oh tu sais... j'écris pour mon plaisir et éventuellement celui de mes lecteurs...


je n'ai jamais pensé à faire un concours, mais j'ai peur d'être tellement déçue par le résultat: quand on écrit on donne tout, tu sais...


Si tu aimes ce que je fais, clique-donc sur le lien " écrivaillon " sous les pots de fleurs


On en reparlera après des concours, d'accord ?



Martine "les petits liens" 16/05/2011 17:55



Mais quel suspens !!!


bravo Alba.






Alba 17/05/2011 15:45



oh merci Martine. Contente que ça t'ait plu.


Bisous



askelia 16/05/2011 15:18



waouw, j'y étais du début à la fin!



Alba 17/05/2011 15:47



c'est vrai ?


Merci, ça fait vraiment plaisir.


A bientôt



grisou 16/05/2011 13:22



et bien tu es inspirée gros bisous



Alba 17/05/2011 15:48



oui, c'est comme un plongeon: on hésite au début et puis plouf ! On va jusqu'au fond...


Bisou Grisou



Littorine 16/05/2011 12:25



Tu sais que tu m'as donné le vertige avec ton histoire, je me suis mise dans ton personnage....et mon coeur à fait badaboumbadaboum...(oui ils ne font pas tous le même bruit) je me sens toute à
l'envers maintenant....peut-être faut(il que je ferme aussi les yeux pour retrouver le courant.... Tu nous fait un livre quand ? Bisous



Alba 17/05/2011 15:51



Je suis contente si tu as réussi à entrer dans le récit !


Ce n'est pas donné à tout le monde et en lisant, et en écrivant ! Je suis vraiment contente !


Bisous



ABC 16/05/2011 12:01



Bon alors réveillons nous, moi qui espérait une journée de repos !!!!



Alba 17/05/2011 15:51



mais non, jamais le Lundi


 



Val1603 16/05/2011 11:25



Tu m'as fait vraiment peur... J'ai cru que j'étais dans un épisode d'Esprits Criminels.


Félicitations pour ta plume...



Alba 17/05/2011 15:52



hou alors là c'est un compliment !!!


Merci à toi, Val :0010:



Sylvie 16/05/2011 08:26



ha ben c'est cauchemardesque tout ça !!


bon début de semaine quand même ;))


bisous


sylvie



Alba 17/05/2011 15:53



aïe !


Prochaine fois ce sera plus rose, promis... enfin, si j'y arrive: on ne sait jamais où l'inspiration va nous mener...



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog - Légèrement modifié par Alba